Lors de cette soirée dans les années 80, les filles n’hésitent pas une seconde à se faire une partouze. Il n’y a aucun mec dans le coin, ce qui leur permet alors de pouvoir se caresser et se lécher lentement. Finalement, c’est sympa aussi d’être lesbienne, et Dieu sait qu’elles sont agiles avec leurs doigts pour se faire vibrer de tout leur corps. Comment ne pas craquer en les regardant faire l’amour ainsi avec les yeux fermés.